POUVOIR LIMITÉ #12 PAR PANK / LE POTENTIEL MENTAL

mental

Il est peut-être celui qui peut nous donner le plus d’illusions, entre les professeurs, les parents et les gourous du développement personnel ou de la motivation, nous pouvons assez rapidement nous prendre pour des êtres illimités.

En plus, maintenant avec les logiques ésotériques, d’enfant diamant ou indigo, qui laisse croire que sa progéniture est un être lumineux, cela ouvre encore des dispersions, avec des faux airs d’être, pour rapidement se tourner vers l’avoir des innombrables dons de ses enfants ou de ses anciens enfants devenus des adultes qui sentent depuis toujours cet ‘appel’.

Si vous n’êtes pas fan de ce type de croyance, on vous a fourni un concept très mode : les adultes surdoués et les zèbres. Et oui, plus personne n’est standard, il y a automatiquement la recherche du surhomme qui revient. Le mental est encore plus pernicieux parce qu’il peut imaginer. Souvenez-vous que cette sémantique d’imagination est très classique dans l’hypnose pour permettre de partir dans un potentiel d’imaginaire.

La suggestion étant seedée de très nombreuses fois, nous pouvons réellement croire que nous sommes des hauts potentiels en devenir ou non reconnus. Cela offrant cette fameuse facette positive que nous cherchons dans tout :

  • Je ne suivais rien en cours : Normal je suis zèbre
  • Je ne comprenais rien : Normal je suis zèbre
  • Je suis cyclothymique : Normal je suis zèbre
  • J’ai un déficit de l’attention : Normal je suis zèbre

C’est merveilleux non ? On vous vend que vous êtes illimité, que c’est la faute du système, que vous ne vous éveillez pas à vous-mêmes. Bizarrement, il semble que les zèbres, aussi surdoués qu’ils soient, galèrent à s’adapter au monde qu’on leur présente.

N’avons-nous pas dit tout à l’heure que l’adaptation n’est pas une preuve d’intelligence ? Comment voulez-vous, avec tous ces discours, que nous nous focalisions sur ce que nous sommes si on nous vend de belles pancartes qui nous donne une perspective égotiquement satisfaisante ?

Le mental est bien plus flexible que le corps, mais souvent, il reste dans un élément qui est impalpable, dans un monde de spéculations qui peuvent nous faire partir très loin dans des ‘et si’, des hypothèses sur lesquelles nous ne validons jamais rien, ou nous reprenons des paraboles des autres qui eux ont, parait-il, obtenu des résultats.

Notre potentiel mental est, pour certains, énorme dans les sciences, d’autres dans les arts etc…

Nous avons aussi des limites stupides, comme par exemple (et je prends les miennes)

  • Incapacité à retenir des prénoms
  • Incapacité à reconnaître des visages
  • Incompréhension totale du fonctionnement d’un bateau de croisière
  • Incapacité à conceptualiser un flux de données dans des câbles sur le net

Le processus cognitif buggue et donne des impossibilités de formaliser les choses. Pour autant, mon potentiel mental va être différent. Il va être inadapté à de nombreuses logiques scolaires ou même sociétales, mais suffisamment performant et utile pour moi, pour avancer dans mon quotidien.

De plus, comme je suis dyspraxique, je comprends et fait tout à l’envers, ce qui est donc limitant dans de nombreuses activités, mais en travaillant à mieux comprendre le fonctionnement de mon potentiel, j’ai pu apprendre à voir la vie d’un angle complètement différent et donc à jouer de cette perception différente.

Ne serait-ce que dans mon métier ou mes arts martiaux.

Le mental n’étant plus dans l’obligation de rentrer dans le moule commun, il se libère et dans la découverte des patterns et des fonctionnements primaires, je développe mon terrain.

Et vous, comment vivez-vous vos incapacités mentales ?

A suivre

Pank

 

Recevez les nouvelles de HnO Hypnose (1fois/Mois)

* indicates required